Marg Stubington, Music Director / Directrice musicale

Historique

Le Chœur du Centenaire canadien a vu le jour en 1966 lorsque, à l’invitation de la Commission du Centenaire canadien, feu Nicholas Goldschmidt a rassemblé des membres de chorales de la région d’Ottawa pour contribuer aux célébrations du Centenaire de la Confédération canadienne. Le premier engagement de la nouvelle chorale constituée de 200 voix était de chanter Ô Canada sur la Colline du Parlement, à minuit, le 31 décembre 1966 et à la même date l’année suivante, bouclant ainsi les célébrations musicales du Centenaire dans la capitale. Le Chœur du Centenaire canadien s’est produit lors de l’ouverture officielle du Centre national des Arts en 1969. En 1970, il y est revenu pour donner la première canadienne du Christ au mont des Oliviers, le seul oratorio de Beethoven, l’un des concerts, parmi plusieurs, qui seront diffusés sur les ondes de CBC Radio.

Le Chœur du Centenaire canadien s’est fait un nom pour la variété de ses talents et sa grande aptitude à interpréter un vaste répertoire allant des chefs-d’œuvre classiques, composés par Bach, Haendel, Mozart, Fauré et Britten, aux chansons populaires et folkloriques ainsi qu’aux chants de Noël traditionnels du monde entier. Le Chœur ne recule pas non plus devant le défi que présentent les œuvres de compositeurs canadiens contemporains tels Srul Irving Glick et Derek Holman. Au cours des dernières saisons, il a interprété des œuvres de compositeurs de la région : il a notamment commandé puis créé en concert des compositions de Patrick Cardy, de Peter Churchill, de Michael Bussière, de Nicholas Piper et de Laura Hawley de même que Earth Song de Jan Järvlepp. Il a aussi commandé des œuvres d'Eleanor Daley, de Patrick Wedd, de Pamela Houston et de James Caswell.

Voici des exemples de concerts particulièrement mémorables :

  • Une production du Requiem de Berlioz sous la direction de Brian Law, à titre de chœur invité lors du concert marquant le 50anniversaire de la Société chorale d’Ottawa.
  • Un concert conjoint avec les Elmer Isler Singers et la Société chorale de Saint-Lambert sous la direction de feu Elmer Iseler.
  • Un concert de musique hébraïque chantée dans une synagogue, avec la participation du cantor Stephen Chaiet, une expérience profondément émouvante pour de nombreuses personnes qui entendaient cette musique de leur enfance qui avait presque disparu.
  • Amazing Grace est interprétée à l’église Dominion-Chalmers United : la première strophe sera chantée a cappella par les sopranos, auxquelles se joindront les autres sections du Chœur à la deuxième strophe, chantée en parties harmoniques. À la troisième strophe, l’éclat de l’orgue se fera entendre et, au point culminant, à la quatrième strophe, un ensemble de cornemuses écossaises surgira de l’obscurité de la galerie pour ajouter à l’émouvant tintamarre. L’église a retenti jusqu’aux derniers rangs du jubé!
  • Le premier concert de notre série We Introduce (« Nous vous présentons »), sous la direction de Robert Hall, mettant en vedette Ben Heppner, marque le début d’une tradition de soutien de nouveaux artistes prometteurs.
  • Un concert à l’église Sacré-Cœur, à Gatineau, entièrement voué à Mozart et offrant au programme Litaniae de Beata Maria Virginae, Ave Verum Corpus et Vesperae Solennes de Confessore.
  • Un concert offrant des morceaux favoris de Broadway, avec le concours enthousiaste du Treble Chorus de l’école secondaire Canterbury et l’énergie d’un quatuor de jazz réuni autour de Rob Fahie (fils de Carol Fahie, soprano au sein du Chœur) .
  • Notre concert en mai 2017 soulignant notre 50anniversaire, où nous avons présenté un programme exclusivement canadien comprennant notamment la première mondiale de In Song de la compositrice d’Ottawa Laura Hawley (une commande du CCC).

Le Chœur du Centenaire canadien propose au public des concerts aussi divertissants que variés, puisant dans l’ensemble du répertoire de musique chorale, tant les chefs-d’œuvre classiques très appréciés que les partitions de nouveaux compositeurs, en particulier, les compositeurs canadiens, tout en offrant une tribune de choix aux musiciens et aux solistes de la région.